Service client au 03 89 44 24 27 - contact@feminin-maternel.fr
Livraison GRATUITE en France à partir de 50,00€ d'achat

Comment traiter une vaginose bactérienne ?

Comment traiter une vaginose bactérienne ?

La vaginose bactérienne est une infection vaginale très courante. Elle touche une femme sur trois au moins une fois dans sa vie, en particulier celles en âge de procréer. Au-delà de l’inconfort qu’elle entraîne, la vaginose bactérienne peut provoquer différentes autres formes d'infections. Découvrez ici quels sont ses symptômes et comment vous en débarrasser.

Causes et symptômes de la vaginose bactérienne

Son principal déclencheur est le déséquilibre de la flore vaginale. Pour rappel, le vagin abrite une population de champignons et de bactéries qui forment la flore vaginale. En temps normal, les différentes bactéries lactiques, ou lactobacilles, sont en équilibre naturel. Elles préservent ainsi un environnement acide dans le vagin. Cependant, lorsque le nombre de bactéries lactiques diminue, des germes pathogènes se multiplient, provoquant des infections. 

La vaginose bactérienne, aussi appelée infection aux gardnerella se reconnaît à :

  • Une odeur assez forte, semblable à celle du poisson ;
  • Des pertes abondantes et plus fluides, souvent de couleur gris-blanchâtre ;
  • Des démangeaisons ;
  • Et des sensations de brûlure, voire même des douleurs.

Comment se débarrasser de la vaginose bactérienne ?

Pour prévenir cette infection, il faut prioritairement adopter une bonne hygiène intime : changer régulièrement de serviette hygiénique, de tampon… Attention toutefois, une hygiène intime excessive peut également déséquilibrer la flore vaginale et justement entraîner une vaginose bactérienne. Mieux vaut donc privilégier une toilette douce de la zone intime en se lavant simplement à l’eau. 

Si vous constatez les symptômes cités plus haut, un gel vaginal à l’acide lactique, comme celui de Gynofit vous aidera. Ce gel permet de rétablir le pH naturel de la zone intime et de restaurer ainsi la flore vaginale.

Enfin, rappelez-vous que la prise d’antibiotique ou de la pilule, les produits chimiques utilisés à la piscine sont également nocifs. Chacun d’entre eux favorise l’apparition de cette infection.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Effectuez une recherche

Panier